Cet automne et cet hiver, les programmations de l'ONL (Orchestre National de Lyon) et de l'Opéra de Lyon  vont mettre à l'honneur deux des plus grands compositeurs tchèques : Antonín Dvořák et Leoš Janáček.

Dvořák - "Requiem opus 89", les 11 et 13 octobre à l'Auditorium Maurice Ravel

Dvořák était au faîte de son art lorsqu’il composa ses grandes oeuvres chorales, à l’intention des pays anglo-saxons, où il était adulé. Ainsi le Requiem répondit-il à une commande de Birmingham, où il fut créé en 1891. Les dimensions de l’oeuvre l’interdisent au culte : quatre solistes, un choeur mixte et un orchestre symphonique très fourni joignent leurs forces dans cette fresque volontairement sombre, où néanmoins le lyrisme naturel de Dvorák affleure sans cesse. L’Orchestre national de Lyon a choisi des partenaires dont cette musique est la langue maternelle : l’excellent Choeur philharmonique slovaque, quatre solistes rompus à ce répertoire et Tomás Netopil, tout jeune chef qui vient de triompher, en quelques mois, à l’Orchestre philharmonique de Berlin, à l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig et à l’Orchestre Philharmonia de Londres.

Retrouvez les détails sur le site de l'ONL


Janáček- "La Petite Renarde Rusée", du 21 janvier au 1er février à l'opéra de Lyon

La Petite Renarde rusée (Příhody lišky Bystroušky) est un opéra en trois actes composé entre 1921 et 1923 et créé le 6 novembre 1924 à Brno. Cette œuvre s'inspire d'une bande dessinée de Rudolf Tesnohlídek et Stanislav Lolek, parue en feuilleton dans le journal Lidové noviny. Dans cette histoire, un garde-chasse s'empare d'une renarde et veut en faire un animal domestique comme un autre. Bien entendu, il n'y arrive pas et la petite renarde ne tarde pas à s'échapper. Elle court dans les bois, batifole et...tombe amoureuse d'un renard...
Cet opéra est l'occasion pour le compositeur de déployer de splendides harmonies ainsi qu'un lyrisme et un romantisme unique. Janáček y place les animaux et les hommes au même niveau de communication et de sentimentalité.

Retrouvez les détails sur le site de l'Opéra de Lyon