Selon la légende, le rabbin Loew façonna au XVIème siècle le Golem de Prague avec sa foi et de la simple argile. A partir d’une matière vile et inerte, il créa un être unique et aux pouvoirs surnaturels.

De même, depuis plus de 1000 ans, Prague a pris forme et vie que nous lui connaissons. Les hommes ont édifié pierre après pierre, brique après brique, cette cité aux multiples visages. Un mélange d’époques, d’architectures, de couleurs qui emportent sans cesse le regard et l’esprit dans un voyage historique et culturel.

Ensemble, les pierres de Prague forment alors un être vivant avec une esthétique et une âme propres. Nul parmi nous ne niera leurs pouvoirs...

Pierres de Prague épisode I : Une ville dans toutes ses dimensions !

Avec plus ou moins de succès, nous avons tous tenté de capturer un peu de Prague dans nos photos : un monument, une belle demeure, l’atmosphère qui règne ici ou là. Mais retranscrire Prague en plat sur carte postale n’est pas aisé. Aussi fidèle qu’il soit, le cliché est déjà bien réducteur. En effet, la ville occupe fièrement son espace et développe ses formes en hauteur, mais aussi en relief. Ainsi, la pierre se livre différemment, selon que nous la regardons à grande échelle ou à taille humaine…

Les clochers, tours et autres toits rehaussés rivalisent de formes pour toucher le ciel, et à chacun son style pour y parvenir. Érigés à de multiples fins, nous les apprécions pour leur symbole, leur histoire, leur beauté.

ar001_Schwarz1.jpgar001_Tyn1.jpgar001_NarodniDivadlo.jpg
ar001_bat2.jpgar001_ObDum1.jpgar001_bat1.jpg
De gauche à droite et de haut en bas : le palace Schwartzenberg (Schwarzenberský palác), église de Notre-Dame de Týn (Týnský chrám), le théâtre national (Národní divadlo), au coin de Králodvorská et U Prašné brány, la Maison municipale (Obecní dům), le palace Koruna (Palác Koruna).

Du plus majestueux, de l'incontournable, nous passons parfois au détail qui peut passer inaperçu. C'est souvent au hasard d'une promenade (ou d'un égarement) à l'écart des sentiers battus que des perles se découvrent. Être le nez en l’air peut être parfois opportun !

ar001_ToitFemme.jpgar001_JeuPaume.jpg
Voršilská 8, au coin de Jilská et de Vejvodova.

Tout en sachant rester humble, nous pouvons toujours prendre Prague de haut en mettant à profit ses belvédères. Jalonnés par les plus grandes flèches, on devine les quartiers, les places. Là où les touristes se pressent… Là où nous aimons battre le pavé…

ar001_EnHaut2.jpgar001_EnHaut1.jpg
Vue depuis la place devant le château (Hradčanské náměstí) à gauche et en haut de la tour de Petřín (Petřínská rozhledna) à droite.

C’est au pied du mur… que l’on voit le mieux les détails, la mise en relief de chaque bâtiment. Quand nous nous tenons juste devant elle, la pierre nous diffuse en retour toute sa fierté et son attraction.

ar001_rel_bat4.jpgar001_rel_bat3.jpgar001_rel_bat6.jpgar001_rel_bat5.jpg
De gauche à droite et de haut en bas : la tour poudrière (Prašná brána), le long de Masarykovo nábřeží, Na Příkopě 14, l'église St Jacques le Majeur (Kostel svatého Jakuba Většího).

Les pierres ont bien sûr plein de choses à dire et à montrer. Mais nous verrons cela dans les prochains billets. A suivre...