Octobre 2005

Le Premier ministre tchèque, Jiri Paroubek, émet publiquement le souhait que soit à nouveau employé le nom "Tchécoslovaquie", à des fins commerciales.

Selon le chef du gouvernement, « peu de gens à plus de 300km de nos frontières se sont aperçus que nos deux pays étaient séparés ». « Utiliser cette marque commerciale serait bon aussi bien pour la Tchéquie que pour la Slovaquie », a poursuivi Jiri Paroubek, en affirmant que le « made in Czechoslovakia » jouissait encore d'un certain prestige et pourrait être utilisé comme le font certains producteurs des pays baltes avec le « made in USSR ».

En dépit des espoirs du Premier ministre, ce projet ne rencontre pas l'enthousiasme escompté. Côté tchèque, cette idée parait rétrograde au ministère des Affaires étrangères, qui préfère conserver le terme "tchécoslovaque" pour la coopération, notamment humanitaire. Côté slovaque, cette proposition se fait insultante et ne provoque qu'un rappel glacial aux règles commerciales de l'Union Européenne.

Source : Radio Prague

the-scissors-safety-match-solo-works-made-in-czechoslovakia-p2330z111251u_0.png

Décembre 2013

Il paraît qu’une partie de la population mondiale ne s’est toujours pas aperçue de l’éclatement de la Tchécoslovaquie, survenu il y a tout juste vingt ans. C’est du moins ce qu’a affirmé le Premier ministre slovaque Robert Fico lors de sa visite officielle, la semaine dernière à Prague. Partant de cette hypothèse, il a proposé à son homologue tchèque Jiri Rusnok de tenter de ressusciter avec lui la marque "Made in Czechoslovakia".

Selon M. Fico, les produits portant cette marque avaient eu une bonne cote dans de nombreux pays. Ce ne serait hélas pas le cas des nouvelles marques déposées, liées aux Etats successeurs – Czech made et Made in Slovakia – qui n’auraient pas réussi à se forger de renom véritable.

Les arguments du Premier ministre slovaque ont rencontré un écho positif chez son homologue tchèque et les deux hommes ont pu trouver un accord de principe à ce sujet. Dès l’année prochaine, les deux chefs de l’exécutif pourraient même entreprendre des voyages communs à travers le monde pour promouvoir ensemble les produits de leurs pays.

Source : Rue89

Un brin de nostalgie ? Visitez donc madeinczechoslovakia.org .