Depuis 1920, le lycée Carnot accueille à Dijon de jeunes élèves tchèques, de la seconde au baccalauréat. La section tchèque est devenue une véritable tradition, malgré des interruptions lors de la seconde guerre mondiale, puis dans les années 1948-1966 et 1973-1989 à cause du régime communiste.

Depuis 1990, la nouvelle génération d’élèves tchèques qui prend place sur les bancs du lycée Carnot est sélectionnée à l’issue d’un difficile concours organisé par le ministère de l'éducation tchèque. Les trois années d’études au lycée Carnot permettent à ces élèves de connaître la culture et les coutumes d’un autre pays, et de réussir au baccalauréat français et d'obtenir grâce à lui l’accès aux écoles supérieures tchèques et françaises. Grâce aux bourses du Conseil régional de Bourgogne, les meilleurs bacheliers peuvent même poursuivre leurs études en classes préparatoires, qui ouvrent le chemin des Grandes écoles françaises.

Le Conseil régional a récemment annoncé qu'il se retirait du financement de la section tchèque du Lycée Carnot pour les nouveaux recrutés à partir de l’année scolaire 2014/2015.

Le désengagement d'un tel partenaire soulève des questions quant à l'avenir de cette section tchèque. Les anciens élèves des sections tchécoslovaques et tchèques en France, regroupés en association, ont lancé une pétition afin de protester contre cette mesure et d'alerter sur la fragilisation de la coopération entre la France et la République Tchèque.

>>> Signez la pétition "Ne laissons pas disparaître la plus ancienne coopération pédagogique franco-tchèque" sur change.org <<<

Plus d'infos sur les sections tchèques :

Site de l'Association des anciens élèves des sections tchèques et tchécoslovaques de Dijon, de Nîmes et de Saint-Germain-en-Laye.

Présentation sur les sites de l'Institut français de Prague, de Campus France .