Association Franco-Tchèque de Lyon / Česko-francouzská asociace v Lyonu

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Entres pour le Mot-clé "Architecture"

Fil des billets - Fil des commentaires

SIGNAL FESTIVAL - le 1er Festival des Lumières de Prague

mardi 15 octobre 2013, par Wilfried

395208_356796994398335_1895549087_n.jpgLa première édition du Signal Festival se tiendra à Prague du 17 au 20 octobre 2013. Durant quatre jours, différentes installations lumineuses dans l’espace public et video-mapping sur certains bâtiments historiques du centre-ville figurent au programme d’une manifestation inspirée de la Fête des lumières à Lyon. Et pour faire découvrir aux Pragois leur ville sous une autre lumière, deux collectifs avec un fort accent français, « 1024 Architecture » et « AntiVJ » présenteront leur travail au public...

Source : Radio Prague .

Plus d'infos sur le Signal Festival : Facebook, Site Web .

Le Café Fanta reprend du service en gare en 2014

lundi 29 juillet 2013, par Wilfried

hlavak_fantova_kavarna3.jpgDepuis quelque temps, le cœur historique de la gare principale de Prague ( hlavní nádraží ) est fermé au public. La salle du dôme abritant le Café Fanta ( Fantova kavárna ) est actuellement en rénovation, faisant suite aux travaux de modernisation de la gare amorcés en 2005.

Il s'agit de redonner une nouvelle jeunesse au bijou d'architecture et de décoration art nouveau pensé par Josef Fanta, en offrant au public notamment un nouveau café-restaurant. La rénovation du lieu doit être achevé au printemps 2014.

Source et pour plus d'infos : Radio Praha

Reconstruction de la colonne mariale sur la place de la Vieille-Ville

mardi 26 mars 2013, par Wilfried

Ce mardi 26, le conseil municipal de Prague a voté en faveur de la reconstruction de la colonne mariale. Celle-ci s'élevait sur la place jusqu'en 1918, année durant laquelle elle fut mise à terre par un groupe anarchiste.

colmar1.jpg

Erigée en 1652, haute de 15 mêtres et surmontée d'une Vierge, cette colonne rendait hommage à la résistance des habitants de ce quartier de Prague contre les troupes suédoises.

L’Association pour le renouveau de la colonne qui a vu le jour en 1990 a confié les travaux sur le renouveau du monument à l’atelier de sculpteurs et tailleurs de pierre de Petr Váňa. La conception de la nouvelle colonne a débuté dès 1996 avec la participation bénévole du sculpteur.

Pour plus d'informations sur le sujet, voir l'article sur le site de Radio Prague.

Les quais du Rhône inspirent Prague

mardi 11 décembre 2012, par Gilles

Dans un article récent, il était question des nombreuses ressemblances entre la capitale de Bohème et celle des Gaules. 

Cette fois, un article du journal Lidovky paru en ligne le 5 décembre dernier fait état d'un nouveau lien entre les deux villes. Il y est question de l'aménagement des quais du Rhône : les espaces verts et piétonniers entre Gerland et la Tête d'Or réalisés il y a 4 ans pourraient en effet bien inspirer la ville de Prague pour ses projet d'aménagement des berges de la Vltava !

Les architectes paysagistes de In Situ, à qui nous devons ces réalisations ont présenté ces aménagements lors d'une conférence le 6 décembre à l'Institut Français de Prague.

Lire l'article entier (en tchèque) sur le site lidovky.cz

Pierres de Prague - Episode I

samedi 13 octobre 2012, par Wilfried

Selon la légende, le rabbin Loew façonna au XVIème siècle le Golem de Prague avec sa foi et de la simple argile. A partir d’une matière vile et inerte, il créa un être unique et aux pouvoirs surnaturels.

De même, depuis plus de 1000 ans, Prague a pris forme et vie que nous lui connaissons. Les hommes ont édifié pierre après pierre, brique après brique, cette cité aux multiples visages. Un mélange d’époques, d’architectures, de couleurs qui emportent sans cesse le regard et l’esprit dans un voyage historique et culturel.

Ensemble, les pierres de Prague forment alors un être vivant avec une esthétique et une âme propres. Nul parmi nous ne niera leurs pouvoirs...

Pierres de Prague épisode I : Une ville dans toutes ses dimensions !

Avec plus ou moins de succès, nous avons tous tenté de capturer un peu de Prague dans nos photos : un monument, une belle demeure, l’atmosphère qui règne ici ou là. Mais retranscrire Prague en plat sur carte postale n’est pas aisé. Aussi fidèle qu’il soit, le cliché est déjà bien réducteur. En effet, la ville occupe fièrement son espace et développe ses formes en hauteur, mais aussi en relief. Ainsi, la pierre se livre différemment, selon que nous la regardons à grande échelle ou à taille humaine…

Les clochers, tours et autres toits rehaussés rivalisent de formes pour toucher le ciel, et à chacun son style pour y parvenir. Érigés à de multiples fins, nous les apprécions pour leur symbole, leur histoire, leur beauté.

ar001_Schwarz1.jpgar001_Tyn1.jpgar001_NarodniDivadlo.jpg
ar001_bat2.jpgar001_ObDum1.jpgar001_bat1.jpg
De gauche à droite et de haut en bas : le palace Schwartzenberg (Schwarzenberský palác), église de Notre-Dame de Týn (Týnský chrám), le théâtre national (Národní divadlo), au coin de Králodvorská et U Prašné brány, la Maison municipale (Obecní dům), le palace Koruna (Palác Koruna).

Du plus majestueux, de l'incontournable, nous passons parfois au détail qui peut passer inaperçu. C'est souvent au hasard d'une promenade (ou d'un égarement) à l'écart des sentiers battus que des perles se découvrent. Être le nez en l’air peut être parfois opportun !

ar001_ToitFemme.jpgar001_JeuPaume.jpg
Voršilská 8, au coin de Jilská et de Vejvodova.

Tout en sachant rester humble, nous pouvons toujours prendre Prague de haut en mettant à profit ses belvédères. Jalonnés par les plus grandes flèches, on devine les quartiers, les places. Là où les touristes se pressent… Là où nous aimons battre le pavé…

ar001_EnHaut2.jpgar001_EnHaut1.jpg
Vue depuis la place devant le château (Hradčanské náměstí) à gauche et en haut de la tour de Petřín (Petřínská rozhledna) à droite.

C’est au pied du mur… que l’on voit le mieux les détails, la mise en relief de chaque bâtiment. Quand nous nous tenons juste devant elle, la pierre nous diffuse en retour toute sa fierté et son attraction.

ar001_rel_bat4.jpgar001_rel_bat3.jpgar001_rel_bat6.jpgar001_rel_bat5.jpg
De gauche à droite et de haut en bas : la tour poudrière (Prašná brána), le long de Masarykovo nábřeží, Na Příkopě 14, l'église St Jacques le Majeur (Kostel svatého Jakuba Většího).

Les pierres ont bien sûr plein de choses à dire et à montrer. Mais nous verrons cela dans les prochains billets. A suivre...

Lyon : la cousine française de Prague

mardi 4 septembre 2012, par Gilles

Tous ceux qui connaissent bien ces deux villes auront remarqué les nombreuses ressemblances entre Prague et Lyon. C'est ce que souligne à juste titre un article publié récemment sur le site www.novinky.cz (Lire l'article complet en tchèque) indiquant également que "Lyon est la seconde plus grande agglomération médiévale, juste derrière Prague".

Prague3 Lyon4

A gauche : le pont Charles, Mala Strana et le chateau de Prague. A droite : le Pont Bonaparte, le vieux Lyon et la basilique de Fourvière

La première évidence qui saute aux yeux lorsque l'on découvre les deux villes, c'est la présence de l'eau qui se fraye un chemin entre les collines. De Petřin à Fourvière et de Hradčany à la Croix-Rousse, les cathédrales dominent, les bâtiments s'enchevêtrent et les fleuves n'en finissent plus de s'étaler à leur pied. Et si les ponts Lyonnais n'ont pas le charme du Karlův Most, il est facile de s'imaginer au coeur de Mala Strana lorsqu'on se perd dans les ruelles du vieux Lyon.

Prague4 Lyon2

A gauche : Prague vue de Petřin. A droite : Lyon vu de Fourvière

Puis, au delà de cette impression générale de cousinage, on commence à regarder les détails. Il y a définitivement plus qu'un "air de famille" entre la capitale de Bohème et celle des Gaules. Si les quartiers retrouvent leurs frères (tentez la ballade à l'ïle Barbe, puis à Žofin, pour vous en persuader), d'autres éléments semblent jumelés : les deux tours métalliques de Petřin et Fourvière, les horloges astronomiques de Staroměstká et Saint-Jean, les statues équestres de Vaclavské Náměstí et de la Place Bellecour...

Prague2 Lyon1

A gauche : Quais de la Vltava. A droite : Quais de Saône

Prague1 Lyon3

A gauche : la rue Nerudova à Mala Strana. A droite : la montée de la Grande Côte à la Croix-Rousse

Bien sûr, de la bière au Beaujolais et des knedliky aux quenelles, les différences sont aussi nombreuses. Et heureusement ! Que nous resterait-il à découvrir sinon ? Prague et Lyon ne sont pas les pâles copies l'une de l'autre... Mais comme deux cousines éloignées par le temps et l'espace, elles développent chacune à leur manière leurs lointaines origines et leur riche histoire... pour notre plus grand plaisir à tous.