Association Franco-Tchèque de Lyon / Česko-francouzská asociace v Lyonu

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Entres pour le Mot-clé "Opéra"

Fil des billets - Fil des commentaires

Brundibár à l'opéra de Lyon

vendredi 25 mars 2016, par Gilles

Deux enfants tentent de gagner en chantant dans la rue de quoi acheter du lait pour leur mère malade. Dérangés, les habitués du lieu – commerçants, policier, et surtout Brundibár dont le gagne-pain est un orgue de Barbarie – chassent les enfants. Aidés par trois animaux propagandistes, ils reviendront à la tête d’une bande d’écoliers, et occuperont le terrain sans en céder un pouce à Brundibár.

Voici l'intrigue de cet opéra pour enfants, composé par Hans Krása et créé durant l’hiver 1942-43 dans l’orphelinat juif de Prague. Dans les semaines qui suivirent la création, tous les enfants et les adultes qui y avaient participé furent déportés au camp de Terezín, ghetto « modèle » destiné par les nazis à masquer auprès de la Croix-Rouge la véritable nature de leurs agissements. Brundibár y fut représenté plus de 55 fois, dans des distributions évoluant au gré des départs de convois vers Auschwitz-Birkenau, où le compositeur disparaîtra fin 1944.

Brundibár est présenté dans le cadre du Festival pour l'humanité par l'Opéra de Lyon et le théâtre de la Croix-Rousse du 29 mars au 3 avril.

Plus d'informations sur le site du théâtre de la Croix Rousse, et sur le site du Centre Tchèque

La musique tchèque à l'honneur à Lyon

lundi 18 juin 2012, par Marie-France

Cet automne et cet hiver, les programmations de l'ONL (Orchestre National de Lyon) et de l'Opéra de Lyon  vont mettre à l'honneur deux des plus grands compositeurs tchèques : Antonín Dvořák et Leoš Janáček.

Dvořák - "Requiem opus 89", les 11 et 13 octobre à l'Auditorium Maurice Ravel

Dvořák était au faîte de son art lorsqu’il composa ses grandes oeuvres chorales, à l’intention des pays anglo-saxons, où il était adulé. Ainsi le Requiem répondit-il à une commande de Birmingham, où il fut créé en 1891. Les dimensions de l’oeuvre l’interdisent au culte : quatre solistes, un choeur mixte et un orchestre symphonique très fourni joignent leurs forces dans cette fresque volontairement sombre, où néanmoins le lyrisme naturel de Dvorák affleure sans cesse. L’Orchestre national de Lyon a choisi des partenaires dont cette musique est la langue maternelle : l’excellent Choeur philharmonique slovaque, quatre solistes rompus à ce répertoire et Tomás Netopil, tout jeune chef qui vient de triompher, en quelques mois, à l’Orchestre philharmonique de Berlin, à l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig et à l’Orchestre Philharmonia de Londres.

Retrouvez les détails sur le site de l'ONL


Janáček- "La Petite Renarde Rusée", du 21 janvier au 1er février à l'opéra de Lyon

La Petite Renarde rusée (Příhody lišky Bystroušky) est un opéra en trois actes composé entre 1921 et 1923 et créé le 6 novembre 1924 à Brno. Cette œuvre s'inspire d'une bande dessinée de Rudolf Tesnohlídek et Stanislav Lolek, parue en feuilleton dans le journal Lidové noviny. Dans cette histoire, un garde-chasse s'empare d'une renarde et veut en faire un animal domestique comme un autre. Bien entendu, il n'y arrive pas et la petite renarde ne tarde pas à s'échapper. Elle court dans les bois, batifole et...tombe amoureuse d'un renard...
Cet opéra est l'occasion pour le compositeur de déployer de splendides harmonies ainsi qu'un lyrisme et un romantisme unique. Janáček y place les animaux et les hommes au même niveau de communication et de sentimentalité.

Retrouvez les détails sur le site de l'Opéra de Lyon